29 novembre 2009

La carretera australe - De Futaleufu à Coyhaique

Emilie_et_Karel

casacadeIncroyable, il fait beau ! C'est un temps idéal pour partir à l'assaut de la fameuse carretera austral. Les paysages sont magnifiques et incroyablement sauvages, dans les champs nous voyons des chevaux superbes, nous pédalons en plein rêve ... mais c'était trop beau pour être vrai, en quelques secondes le temps change et il se met à pleuvoir ! En toute hâte nous trouvons un abri pour enfiler nos vêtements de pluie - dont les sacs plastiques du supermarché 'la anonyma' pour protéger les chaussures, économiques et extrêmenent efficaces mais pas très mode. Mais après 2km, le soleil réapparaît à nouveau ! C'est ça la Patagonie : dans la même journée le temps change continuellement. Après un grand soleil il peut se mettre subitement à pleuvoir et puis après quelques minutes de pluie le soleil brille à nouveau, ou bien il neige, ou il vente ! On passe la journée à changer de garde robe.

chevaux_en_liberte

Malgré la rudesse du climat, pédaler en patagonie vers la Terre de Feu est un rêve partagé par beaucoup de cyclorandonneurs, nous ne sommes donc pas les seuls à pédaler sur la carretera austral vers le 'bout du monde'. Nous croisons Lars, un hollandais qui transporte sur son vélo tout un attirail héteroclite qui nous séduit ou nous fait sourire : chaise pliante, plaques d'immatriculations, bâton de bois, outre de vin, bière en canette, légumes et fruits frais ... nous bivouaquons une nuit avec lui mais, solitaire, il repart le lendemain. Le jour suivant, nous sommes rattrapés par un groupe de neuf français. Parmi eux nous avons la surprise et le plaisir de retrouver Philippe et Corinne déjà rencontrés à Uyuni en Bolivie. Nous passons avec eux deux jours très sympathiques ponctués de soirées chaleureuses devant de gargantuesques plats de pâtes. Nous apprécions ensemble d'avoir fait de notre quotidien cette vie nomade où chaque jour apporte son nouveau lot de surprises.

le_groupe_de_francais

fjords2

Peu après Futaleufu, Pieter nous quitte. Ca nous fait tout drôle de le voir partir après ces 15 jours mais il a beaucoup moins de temps que nous et un réel désir d'aller jusqu'au bout de la route, à Villa O'Higging. Nous le retrouverons quelques jours plus tard à Coyhaique où tous les cyclistes font étape pour un ou plusieurs jours de repos avant de repartir vers le sud. Nous y rencontrons également Judy et Peter d'Australie. Ils ont eux aussi beaucoup voyagé à vélo à travers le monde, notamment en Amérique du sud il y a 15 ans. Ils nous parlent des changements qu'ils ont observés et nous donnent tout un tas de conseils bien utiles pour la poursuite de notre voyage. Enfin nous recroisons Koen, que nous avions rencontré en Argentine et qui voyage en stop. C'est l'occasion d'une nouvelle soirée autour d'un saumon, quelques bouteilles et un gâteau d'anniversaire pour les 30 ans de Koen.

.

cheval1

.

cabane

.

campement

.

vaches

.

pont

.

marecages

.

puyuhuapi

.

maison_bleue

.

4_francais

.

fjords

.

campement2

.

Album photo: http://picasaweb.google.com/odyssees2009/LaCarreteraAustraleDeFutaleufuACoyhaique?authkey=Gv1sRgCJSH-67Js_rq1QE#

Posté par odyssees à 12:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur La carretera australe - De Futaleufu à Coyhaique

  • Plaisir Partagé

    Passer à nouveau du temps avec vous, nous a fait bien plaisir.
    Un certain nombre d'années nous sépare, mais la philosophie du voyage nous rapproche.
    On vous embrasse.
    Bonne route...
    Philippe et Corinne
    ps : vos photos sont superbes

    Posté par Corinne Philippe, 01 décembre 2009 à 17:45 | | Répondre
  • Bravo

    à vous et vos mollets qui vous portent si bien sans faillir vers toutes ces bonnes aventures,c'est toujours passionnant de vous suivre et de dévorer les magnifiques images que vous nous envoyez. Cette redoutable route australe se révèle un trésor de surprises et de sites merveilleux. Continuez bien et grosses bises à tous deux. Jacques

    Posté par Jacques, 06 décembre 2009 à 09:55 | | Répondre
Nouveau commentaire